Thailande Max

Koh Tao : l'île aux meurtres | Thai Max

Thai Max

 

Koh Tao : l'île aux meurtres

Drôle d’affaire qui s’est déroulé sur l’île de Koh Tao.
Je vais essayer de vous la relater le plus clairement possible.
Donc, fin avril dernier, on a découvert le corps sans vie d'Élise Dallemagne, une jeune femme belge âgé de 30 ans. Elle était  pendue à un arbre au milieu de la forêt.
D'après un de ces profils sur Internet, la jeunes femme, se décrivait à la fois comme naturopathe et professeur de yoga.
Depuis deux ans, elle faisait un tour du monde entre l'Inde, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
Elle revenait souvent en Thaïlande, où elle vivait sur l’île de Koh Phangan, voisine de Koh Taa.
Elle était disciple du controversé Sathya Sai Baba (un maître spirituel indien décédé en 2011) et séjournait, avec deux amies, chez Raaman Andreas, un gourou allemand.

Alors comment s’est déroulée cette affaire.
Le 19 avril, Elise a pris un ferry en direction de Koh Tao.
Elle s’installe dans un complexe de bungalows.
Durant la nuit, un incendie se déclare et 3 bungalows brulent dont celui d’Élise.
Première chose étonnante, Elise fuit le complexe de bungalows en marchant 2 kilomètres et demi dans la jungle vers Tanote Bay où elle s’installe au Poseidon Resort.
De là, elle achète un billet d'avion pour Bangkok qu'elle devait rallier le 24 avril.
Elle ne prendra jamais cet avion.

Pour la police de Koh Tao, l’affaire est simple.
Élise a été retrouvée pendue à un arbre à Tanote.
L'autopsie confirme une mort par suffocation due à une pendaison.
Elle serait morte le 23 ou le 24 avril.
Si tout est si simple pour la police de Koh Tao, alors pourquoi avoir gardé le secret sur cette affaire pendant 2 mois !

Sa maman, elle, ne croit pas à cette théorie.
Sa fille ne montrait aucun signe de dépression et avait même prévu de revenir en Belgique.
Elle pense qu'une autre personne est impliquée dans cette affaire.

En tout cas, la diffusion de cette mort dans les médias, a poussé la police à reprendre l’affaire. Elle promet maintenant de relancé l’enquête.

En conclusion, la mort d’Elise est le septième décès suspects sur l’île de Koh Tao depuis 2014.
Certains de ces décès ont été classés comme suicide par la police thaïlandaise.
Mais à chaque fois, les proches des personnes concernées ont toujours contesté les faits.
 

Source : 7sur7.be / Thai Visa



Commentaires

Ajouter un commentaire