Thailande Max

BANGKOK : descente dans un salon de massage. 1 mineure présente. | Thai Max

Thai Max

 
illustration article

BANGKOK : descente dans un salon de massage. 1 mineure présente.

La police et l'armée (50 hommes) ont fait une descente au Tarathip soï Pracha Uthit, un important salon de massage du quartier Rachadaphisek à Bangkok. Les autorités disent que cette affaire tombe sous le coup du trafic d’être humains avec des travailleurs sexuels (des filles) âgées de moins de 18 ans. Surachet Hakpan, l'officier de police "qui monte" à Bangkok déclare qu'on a trouvé là 32 filles, travailleuses du sexe. 13 Thaïlandaises, 16 Birmanes, 1 Laotienne et 2 d'ethnies minoritaires (donc apatrides ou Thaïlandaises). L'une des Bimanes avait moins de 18 ans. Les étrangères travaillaient illégalement car leurs permis de travail avaient expiré. Surachet confirme "Les endroits où l'on se divertit ainsi ne doivent PAS employer des mineures. Ce salon pourrait être fermé car il s'agit là de trafic d'êtres humains." Hia Khiang le précédent propriétaire est mort l'an passé et le nouveau, Jintana Mankornkaew a été convoqué au commissariat d'Huay Kwang. C'est le premier raid de ce genre depuis celui de l'an passé au Nataree voisin début juin 2016. Le Nataree est toujours fermé et son propriétaire en fuite. Quant aux policiers corrompus qui avaient "couverts" le Nataree et avaient été mutés un moment, on ne sait pas s'ils sont revenus à Huay Kwang, s'ils exercent toujours, s'ils ont été condamnés ou punis.

Source : THAI VISA



Commentaires

Ajouter un commentaire